Click "Enter" to submit the form.

A Slow Boat to China. Marion Scemama et David Wojnarowicz

28.00

C’est en documentant la jeune scène artistique de la ville qu’elle rencontre David Wojnarowicz dans le squat des Piers où il réalise ses premières fresques. Il l’introduit auprès de ses amis, lui donne accès au milieu underground new-yorkais. Depuis cette période et jusqu’à la mort de David en 1992, ils entretiendront une amitié passionnée qui prendra souvent la forme de collaborations artistiques, Marion réalisant des clichés ou certains films que David utilise dans son oeuvre.

SKU: slow-boat-to-china
Catégorie

Marion Scemama travaille à Paris comme photographe-reporter pour plusieurs rédactions françaises lorsqu’elle part pour New York au milieu des années 1980. Elle rencontre David Wojnarowicz dans le squat historique des Piers où il réalise ses premières fresques. Il l’introduit auprès de ses amis, lui donne accès à la scène underground new-yorkaise qu’elle cherche à documenter. De ce moment et jusqu’à la mort de David en 1992, ils entretiendront une amitié passionnée qui prendra plusieurs fois la forme de collaborations artistiques, Marion réalisant des photographies et des films que David Wojnarowicz intègre à son œuvre.

C’est à elle qu’il écrit en 1991 pour lui proposer de l’accompagner à San Francisco, où il est invité pour lire certains passages de son livre, Au bord du gouffre. Il veut rejoindre la ville par les terres, traverser le désert dans lequel il a déjà voyagé plusieurs fois seul. Il aime ces paysages, le sentiment d’extrême solitude qu’ils lui procurent, la jouissance physique et l’excitation qu’il ressent sur les routes, accablé par le soleil. À ce moment, David sait qu’il est porteur du virus du sida et pressent que ce voyage sera probablement le dernier qu’il aura la force d’entreprendre. Aussi les photographies témoignent de ce que représente ce voyage pour les deux amis. Comme un adieu qu’on se dit en silence, mais dans un moment où jamais la conscience pourtant claire et profonde de sa mort ne parvient à restreindre la force vitale, le sentiment de vie exacerbée qui grandit chez David au milieu de ces paysages désertiques.

Lors de ce périple de plusieurs semaines, Marion réalise une centaine de photographies qu’elle a tenues jusqu’ici à l’abri des regards. On y suit les deux amis sur les routes, de motels défraîchis en villages dépeuplés, dans les paysages sans ombres de la Death Valley, au milieu des roches blanches de Zabriskie Point dans lesquels survivent les vieux emblèmes de la mythologie américaine.

Pour accompagner le récit de ce périple, deux textes, écrits par Thibault Boulvain et Élisabeth Lebovici, fermeront le recueil. La contribution de ces auteurs, qui sont en France les principaux relais des recherches actuelles dans le domaine des queer studies, permettra d’introduire l’œuvre de David Wojnarowicz en France où il n’existe à ce jour que la traduction – épuisée cependant – de son ouvrage Au bord du gouffre, et où aucune exposition d’envergure de son œuvre n’a encore été annoncée.

Poids 0.440 kg
Dimensions 16 × 22 × 1 cm
Titre :

A Slow Boat to China

Auteur :

Marion Scemama et David Wojnarowicz

Editions :

Is_Land Editions

Nombre de pages :

152 pages

Date sortie :

Mai 2021

ISBN :

9791097544027

Aucun avis pour ce produit.

Be the first to review “A Slow Boat to China. Marion Scemama et David Wojnarowicz”